fbpx

Votre impôt sur le revenu va diminuer… mais pas trop.

« Les Français, au cours des dix dernières années, ont été les victimes d’un véritable matraquage fiscal, a déclaré devant le Sénat, lundi 29 avril, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances. Nous voulons continuer à baisser massivement les impôts des Français : l’impôt sur le revenu sera réduit dès le 1er janvier 2020. »

Et cette réforme se profile ! Les premiers changements nous ont été transmis. Le 12 juin 2019, une baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu a été annoncée via le passage de 14 à 11% de la première tranche marginale et le changement des bornes de quelques tranches.

Vous trouverez ci-après un tableau résumant les changements. Tous les chiffres sont annuels.

Comparaison avant/après la réforme de l'impôt sur le revenu... une réduction conséquente pour les classes moyennes !
Comparaison avant/après la réforme de l’impôt sur le revenu… une réduction conséquente pour les classes moyennes !

On peut déduire beaucoup de choses de ce tableau.

Premièrement, si vous êtes sur la tranche maximale de 45%, votre IR (Impôt sur le revenu) ne changera pas, les changements de seuils compensent la baisse de taux de la première tranche. Ce seuil d’entrée des tranches supérieures a été abaissé afin de neutraliser la baisse d’impôt pour les ménages les plus aisés. Pour les personnes concernées par cette tranche d’imposition, il n’y aura pas de modification à la hausse ou à la baisse de leur prélèvement suite à cette réforme fiscale.

Il est intéressant de noter qu’aux anciens seuils, la réduction d’impôt est très vite compensée. Voici quelques simulations en choisissant arbitrairement quelques revenus annuels :

Près des anciens seuils, la différence est très faible !

Le premier tableau correspond à la limite supérieure de la seconde tranche (27 520 € par an), ce qui donne aujourd’hui 2457,56 € d’IR contre 2332,60 € après la réforme. On remarque vite que la différence est beaucoup plus faible une fois ce seuil atteint. Les revenus situés entre 9 965€ et 25 405 € sont de loin les plus favorisés par cette réforme. La cible de cette réforme est donc la classe moyenne. En effet, ce bonus fiscal concernera 17 millions de Français et permet une réduction moyenne de 350 euros par an pour une famille. Concernant la tranche d’imposition des 30 %, le gain maximal sera plus modeste avec en moyenne 180 euros par foyer. Pour un revenu de 73 000 € par an, la différence avant/après la réforme n’est que de 86,1 € (16101,56 vs 16015,46).

Le taux applicable à partir de 2020 vous sera communiqué dès septembre sur la base de votre déclaration des revenus 2018.

Le baisse de l’impôt n’est pas sans conséquence pour le budget de l’État. Des niches fiscales seront ciblées par l’Exécutif dans un avenir proche, notamment celles jugées « antiécologiques », « qui « réduisent les droits sociaux des salariés », celles « concentrées sur les très grandes entreprises » ; le tout couplé à une baisse de dépense publique.

Concernant la taxe d’habitation, elle sera supprimée pour les 80 % des Français les plus modestes d’ici 2020. Pour les 20% des ménages restants, la suppression de cette taxe s’établira sur 3 années. Au total, la baisse d’impôt atteindra 27 milliards d’euros avant la fin du quinquennat.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fais toi plaisir c'est cadeau

En vous inscrivant pour recevoir votre guide, vous recevrez également des articles, vidéos, des informations sur mes livres et formations, des offres commerciales et d’autres conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie.  
 
Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. (Voir mentions légales complètes en bas de page.)