fbpx

Les dividendes aussi seront confinés

La majorité des dividendes des entreprises du CAC 40 sont détachés entre mars et juin de l’année suivante. Mais les récents évènements nous poussent à penser qu’ils ne les verseront pas cette année… Explications !

2019, très bon millésime

L’année 2019 avait déjà été une très bonne année pour les porteurs, avec des distributions de dividendes supérieures au record de 2007.[1] Et nous étions encore une fois juste avant la crise, comme quoi les signes ne trompent pas ! Les actionnaires des groupes du CAC 40 n’ont jamais été aussi bien rémunérés. En 2019, les champions de la cote parisienne leur ont redistribué plus de 60 milliards d’euros, dont 49,2 milliards sous forme de dividendes, un record, selon la dernière étude annuelle réalisée de Vernimmen.net. Les rachats d’actions, eux, ont atteint 11 milliards d’euros, un montant comparable à celui de 2018.

L’année 2019 a été très prolifique pour les entreprises cotées. Bien qu’elles n’ont pas dégagé des résultats aussi impressionnants qu’en 2017 ou 2018, l’année 2019 a été une très bonne avec un résultat net de 80 milliards d’euros pour le CAC 40.[2] Il ne fait aucun doute qu’il y aura une réduction généralisée de la distribution puisqu’un certain nombre d’entreprises ont abandonné leurs prévisions de bénéfices, ce qui revient à admettre que les dividendes seront moins élevés. D’ailleurs, les futures sur dividendes anticipent désormais un niveau inférieur de dividende sur les cinq prochaines années comparées à 2019. Auchan, Engie, Safran, Airbus Dassault… Ils ont tous décidé de ne pas verser de dividendes ou a minima à le reporter. Il y en a plein d’autres je vous renvoie à l’article de l’Usine Nouvelle que vous trouverez en bas de cet article.[3]

Qu’en penser ?

Certains secteurs sont très sensibles aux cycles économiques (dont vous avez une description dans notre article de la semaine dernière). Par ailleurs, certains secteurs sont plus exposés au risque de suppression de dividendes :

  • Le secteur pétrolier reste surexposé à la crise, il est pris en étau entre la paralysie de l’économie et la forte chute des cours du baril à moins de 30 dollars. Tous les groupes ont annoncé des plans d’économies et des baisses d’investissement. En revanche, les majors comme Total ou BP assurent que les dividendes seront maintenus ;
  • Les banques ont quant à elles été hésitantes, et la Banque centrale Européenne (BCE) qui a lancé un plan d’urgence de 750 milliards de dollars a émis un avertissement en précisant que les banques européennes avaient besoin de mobiliser leurs fonds propres. Il apparait comme une évidence que le répit obtenu par les banques grâce aux mesures adoptées doit être utilisé pour financer l’économie, pas pour augmenter les rémunérations ou la distribution aux actionnaires. En France, chez BNP Paribas, le versement de 3,87 milliards d’euros est toujours à l’ordre du jour alors que ses pairs (Société Générale et Natixis en France, ou HSBC et Barclays outre-Manche) ont déjà annoncé l’annulation de leur dividende.

Dans la même veine, toutes les entreprises qui vont bénéficier des crédits bonifiés[4] (300 milliards d’euros de prêts garantis par l’État, dont je vous avais parlé dans ma dernière vidéo) ne pourront se permettre de distribuer des dividendes en même temps, car bien que les dividendes concernent les résultats de l’année passée, elles utilisent de la trésorerie actuelle. Cela reviendrait à utiliser les largesses de l’État pour distribuer aux actionnaires. Politiquement et économiquement, ce serait un mauvais coup de la part d’entreprises régulièrement sous les critiques et sous le feu de la vindicte populaire. On ne peut pas donc pas espérer recevoir beaucoup de dividendes dans cette période où les moins-values sont importantes. Tenez-bon, les beaux jours sont devant nous !

J’espère que cet article t’a plu, n’hésite pas à le dire en commentaire, à poser des questions, à liker la page des Investisseurs Malins sur Facebook, sur Instagram et à partager. Nous avons à cœur d’aider un maximum de gens à être plus malins dans l’utilisation de leur argent.


[1] Sophie Rolland. (2020) CAC 40 : versements record aux actionnaires en 2019 | Les Echos. Retrieved April 09, 2020, from https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/versements-records-aux-actionnaires-du-cac-40-en-2019-1161373

[2] Hervé Rousseau. (2020) Les groupes du CAC 40 ont dégagé de solides résultats en 2019. Retrieved April 09, 2020, from https://bourse.lefigaro.fr/actu-conseils/les-groupes-du-cac-40-ont-degage-de-solides-resultats-en-2019-20200302

[3] Hubert Mary. (2020) Airbus, Safran, Auchan… Quelles entreprises ne verseront pas de dividendes en 2020 ? – Economie. Retrieved April 09, 2020, from https://www.usinenouvelle.com/editorial/airbus-safran-auchan-quelles-entreprises-ne-verseront-pas-de-dividendes-en-2020.N947876

[4] Gil Bousquet. (2020) Entreprises : 300 milliards de prêts garantis par l’Etat – ladepeche.fr. Retrieved April 09, 2020, from https://www.ladepeche.fr/2020/03/26/entreprises-300-milliards-de-prets-garantis-par-letat,8819350.php

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fais toi plaisir c'est cadeau

En vous inscrivant pour recevoir votre guide, vous recevrez également des articles, vidéos, des informations sur mes livres et formations, des offres commerciales et d’autres conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie.  
 
Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. (Voir mentions légales complètes en bas de page.)